Constat

L'accès à l'école permet l'épanouissement de soi à travers différentes activités d'apprentissages, le contact humain, la confrontation des idées,l'échange avec les autres.

La société française s'est construite autour des idéaux » Liberté, Egalité,Fraternité » aujourd'hui mise à mal par la période de crise que nous traversons ainsi que l'individualisme qui s'est développé.

Inégalités sociales, chomage, changement climatique, mouvement de populations,ressources naturelles qui s'épuisent, repli sur soi, peur de l'autre ou de l'étranger, de multiples raisons expliquent la dégradation des relations humaines ainsi que de l'image que l'on a de la société idéal et de la solidarité nécessaire pour la réaliser.

Le lien social d'union et de solidarité se fragilise alors qu'il est pourtant une nécessité pour le bon fonctionnement de notre système social d'entraide mis à mal par cette conjoncture.

Il faut donc agir ensemble pour sensibiliser à l'entraide et la compréhension de l'autre et développer les solidarités notamment avec les jeunes qui feront le monde de demain.

Pour cela, favoriser les échanges pour une meilleure compréhension de l'autre et de son environnement apparaît primordial.

Une proximité géographique ne veut pas forcément dire un développement de liens malgré un mode de vie et des habitudes de vie similaire.

Par exemple, en Bretagne, les gens de terre et gens de mer n'ont pas forcément les mêmes activités, horaires ou codes vestimentaires et alimentaires.

Certains sont réglés sur la marée, d'autres sur le soleil.

Plus largement en France, selon sa région (Centre, Est, Ouest, Nord, Sud), les modes de fonctionnement, les habitats, les habitudes différent également.

Le fait de vivre en ville ou à la campagne va influer quand aux moyens de se rendre à l'école ou au centre de loisirs en fonction des infrastructures disponibles, de la proximité des lieux ou de l'aménagement du territoire (aller à pied,à vélo,en voiture etc..)

Le climat, l'environnement dans lequel on vit sera un facteur déterminant quand à nos activités ludiques et sportives (ski, voile ou escalade etc...)

Selon la région ou l'on évolue on n'est pas forcément au courant des différences et autres manières de faire, de manger de se déplacer et penser des autres, même si l'on habite le même pays, chaque région ayant ses spécificités.

En Europe, alors que la majorité des populations aspirent à la même chose, (vivre en paix dans un habitat qui nous protège, avoir un accès à l'eau, à l'électricité etc) les modes de vies diffèrent également.

Par exemple en Espagne, les gens apprécient de vivre dehors car le climat est chaud et ensoleillé,on cultive la tomate, les oranges et s'appuie sur l'énergie solaire à travers les panneaux pour avoir de l'électricité propre.

En Estonie qui fait également partie de l'Europe cela serait impossible car les températures et l'ensoleillement ne sont pas du tout les mêmes, la manière de vivre, de se chauffer et les produits de consommation sont donc différents.

Les rythmes scolaires sont également différents en Europe, par exemple dans certains pays l'après midi à l'école est consacré aux sports ou loisirs.

Si l'on élargit, à la situation mondiale on se rend compte de grandes différences et surtout de profondes inégalités, entre autre pour l'accès et le droit au savoir.

Il y a quelques 60 millions d'enfants dans le monde qui sont privés d'école a chaque rentrée scolaire.Une moitié d'entre eux sont africains,un tiers sont asiatiques.

Pas d'accès aux centres culturels ou de loisirs non plus et donc peu d'échanges sur l'autre et sa culture ou la connaissance du monde.Le droit au savoir,l'enclenchement du cycle de la transmission,l'éveil des consciences,l'éducation des intelligences,la formation de la responsabilité et de l'entraide se fera donc plus difficilement.

L'éducation fait pourtant partie des droits de l'homme et est essentiel pour l'épanouissement de l'enfant.

Les catastrophes climatiques, les guerres,l'insécurité empêchent les enfants d'aller à l'école et favorise ainsi la peur de l'autre, le repli identitaire et génère une colère envers ceux qui ont accès au savoir.

On peut ici citer quelques vers du célèbre poème de Victor Hugo "A ceux qu'on foule aux pieds":

Je défends l’égaré, le faible, et cette foule
Qui, n’ayant jamais eu de point d’appui, s’écroule
Et tombe folle au fond des noirs événements ;
Etant les ignorants, ils sont les incléments ;
Hélas ! combien de temps faudra-t-il vous redire
À vous tous, que c’était à vous de les conduire,
Qu’il fallait leur donner leur part de la cité,
Que votre aveuglement produit leur cécité ;
D’une tutelle avare on recueille les suites,
Et le mal qu’ils vous font, c’est vous qui le leur fîtes.
Vous ne les avez pas guidés, pris par la main,
Et renseignés sur l’ombre et sur le vrai chemin ;
Vous les avez laissés en proie au labyrinthe.
Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte

Ces enfants, ces égarés,ces faibles qui seront les adultes de demain,quelle place leur laisse t'on dans la construction du monde de demain?S'occupe t'on d'écouter leurs voix?Quelle valeur leur transmet t'on?Que feront ils dans ce système ou la complexité et l'ambiguité du savoir creuse des fossés si difficile à combler ?

La méconnaissance de l'autre dans toute sa diversité ajouté à la fracture entre pays développés et sous développés,riches et pauvres ne cesse de s'agrandir.

Le progrès des sciences et des techniques d'un côté l'ignorance de l'autre qui condamne à une sorte d'asservissement.

On ne peut pas s'étonner qu'une foule de gens considérables soient fascinés par notre continent et qu'ils essayent de s'y rendre par tous les moyens possibles,même les hasardeux.

Il convient de favoriser les échanges de textes et de dessins d'enfants de notre pays puis d'autres pays pour que chacun puisse se rendre compte de ses spécificités et développé des liens qui permettrons de se voir en amis.

Comme l'a dit Martin Luther King « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des imbéciles.

C'est tous ensemble que nous ferons le monde de demain.

Tous les enfants du monde ont le droit de rêver

Réalisons le ce rêve...

Permettre à ses enfant, à tous les enfants du monde de pouvoir faire entendre leurs voix, leurs rêves, leurs quotidiens par des échanges de textes et dessins sera notre objectif.

 

ImprimerE-mail

Adresse:
PHAREOUEST
5 hameau de Kerscao
29430 Plounevez-Lochrist

Contact :
Loïc RIOU
Tél. : 06 61 40 69 84
Email : phareouest@outlook.fr