Parcours de migrants,miroir du désenchantement

Quelques récits de migrants

 

Joachim(congo):Quand je suis parti, j'ai payé très cher mon voyage, plus de 3000 euros, toute la famille s'est cotisé pour me payer le voyage.Je représente l'espoir pour eux car ils ont fait beaucoup de sacrifices pour que je puisse arriver en Europe.

Le passeur il m'a laissé  dans le train et je suis descendu à Rennes, personne ne m'attendait, des gens m'ont conduit à la croix-rouge, après ça a été la police, la préfecture etc...

On m'a dit qu'il n'y avait plus de place dans les centres d'hébergement alors j'ai passé ma 1ère nuit dehors en France.

Je ne pensais pas que ce serait si dur de trouver du travail, l'europe vu d'afrique c'est l'eldorado, on ne s'imagine pas qu'ici aussi des gens ont faim....

 

Igor(géorgie):J'ai été débouté de mes deux demandes d'asile en France,je suis en situation irrégulière,je ne peux pas retourner dans mon pays car je suis recherché pour mes engagements politiques.Des amis me cachent,bien sûr ça me manque de ne pas voir ma famille mais Il faut que je rembourse mon trajet sinon elle aura des problèmes là-bas,je vais peut-être tenté d'aller en Angleterre pour trouver du travail.

Nasser (lybie):ça fait un an que je suis en France,ma demande d'asile est en cours,je vais à l'école,je suis sérieux,j'espère avoir mes papiers,je suis arrivé en bateau,certains sont morts pendant la traversée, en tombant à l'eau,c'était terrible,moi même je ne sais pas nager.Il y a des images gravés dans mon esprit que je n'oublierai jamais,j'ai perdu mon meilleur ami...

Je ne retournerai jamais en lybie,il n'y a pas d'avenir,pas de sécurité,pas de travail et tout le monde compte sur moi là-bas.Si le travail que j'ai ici c'est de faire les poubelles,je le ferai même si je fais des études de professeur de mathématique.

Narantseteg (mongolie):Mes parents m'ont vendu qu'en j'avais 10 ans,je ne leur en veux pas,nous étions très pauvres,ils ne savent ni lire,ni écrire et il n'y avait pas assé à manger à la maison.Quelqu'un est arrivé et il a dit qu'il y aurait du travail à la ville pour moi et que je pourrai allé à l'école.il a donné de l'argent et mes parents ont dit oui.

Je n'ai jamais été à l'école mais dans une "maison de passe"vous dites en Françe,là il y a une ONG qui m'a repéré et s'est occupée de moi et ils m'ont fait venir en France pour me sauver de ma vie.

J'ai un appartement avec d'autres réfugiés et je vais à l'école mais il y a des jours ou je n'arrive pas,j'ai trop de choses dans la tête.J'ai souvent peur qu'ils me retrouvent et viennent me chercher alors je reste dans l'appartement.

Bientôt je vais à Paris pour ma demande d'asile,il faut tout expliquer en 20 minutes,je ne crois pas que je vais y arriver.

 

Nous essaierons de reccueillir un maximum de témoignages d'étrangers venant d'endroits différents nous parlant de leurs situations, de leurs quotidiens et de leurs attentes.

ImprimerE-mail

Adresse:
PHAREOUEST
5 hameau de Kerscao
29430 Plounevez-Lochrist

Contact :
Loïc RIOU
Tél. : 06 61 40 69 84
Email : phareouest@outlook.fr